Spectacle garanti !

17 novembre 2012 - 12:53

L'Hermine Mendonnaise et l'ES Sud Outre Rade ont offert un magnifique spectacle en inscrivant dix buts

 

DRH - HERMINE MENDONNAISE, spectacle garanti ! 

L'Hermine Mendonnaise et l'ES Sud Outre Rade ont offert un magnifique spectacle en inscrivant dix buts, cinq de chaque côté. La mauvaise opération revient pour les Mendonnais de Christian Troboa qui, jusqu'à la 94ème minute, menaient face à une équipe réduite à neuf.


 

 

 

 

Christian Troboa n'a pas apprécié d'avoir été rejoint à la dernière minute du match contre l'ESSOR. Ouest-France.

 

                Ceux qui ont assisté au match entre l'ES Sud Outre Rade et l'Hermine Mendonnaise en auront eu pour leur argent. Un match complètement fou, des épiphénomènes à n'en plus finir, dix buts distribués au cœur de deux défenses emportées par la tempête. Mais que voulez-vous, le sentiment diverge lorsque vous vous retrouvez dans l'action. En première ligne, Christian Troboa, coach de Mendon, avait la tête des mauvais jours, d'autant plus que son équipe, en supériorité numérique, a eu la désagréable idée de se faire rejoindre à la... 94ème minute. « On avait le match en main, rappelle le timonier mendonnais. On n'a pas arrêté de faire un chassé-croisé avec l'ESSOR. Une fois ils étaient devant, l'autre fois c'était nous... » 
                À 4-3 contre eux à un quart d'heure de la sonnerie finale, les Mendonnais, preuve de leur mental inoxydable, réagissent puis renversent la table en prenant les devants. Mais alors que leur troisième succès de la saison se précise, ils craquent au plus mauvais des moments.
 « C'est vrai que c'est difficile à accepter, maugrée t-il, à propos de cette égalisation tardive. On a eu des carences défensives qu'il va falloir corriger à l'avenir. On ne peut que féliciter l'ESSOR qui, malgré les deux expulsions, a su revenir dans la rencontre. Mais on a quand même déjoué sur un terrain qui, au fil des minutes, devenait de plus en plus lourd. »

 

Trouver un juste milieu...

Prime à l'offensive. Un trait de caractère d'un collectif comportant des avantages, mais qui peut aussi être accompagné de quelques inconvénients. Plusieurs fois cette saison, l'Hermine Mendonnaise, deuxième meilleure attaque de son groupe, s'est dépliée de tout son long au lieu de se replier en fermant la boutique, comme le veut la coutume. « C'est un peu notre marque de fabrique, rapporte Christian Troboa. C'est aussi un peu de ma faute parce que je pense qu'on joue comme on s'entraîne. On a tendance à être trop porté vers l'attaque. Pour l'instant, cela ne nous porte pas préjudice dans le sens où nous sommes invaincus depuis le match de Quimperlé (1-2, 2ème journée) Mais c'est vrai qu'avec deux points supplémentaires, on aurait pu être aujourd'hui troisième avec un match en moins. » 


                Un début de saison florissant pour les partenaires de Le Goulven, bloqués pour le moment dans le ventre mou du classement au sein d'une division qui n'a peut-être pas fini de nous réserver des surprises, tant peu d'équipes se démarquent pour le moment. Christian Troboa, l'entraîneur de l'Hermine Mendonnaise, abonde.
 « Il est même assez particulier. On en parlait hier soir (dimanche) avec François Le Boursicaud  (entraîneur de l'ESSOR, ndlr). On voit c'est vrai des résultats parfois bizarroïdes avec des équipes du haut de tableau qui se font piéger par des mal-classés. Bien heureux qui pourrait dire qui sera dans le haut et bas du panier en fin de saison... ».

Commentaires

Aucun événement